FESTIVAL D'AVIGNON

STAN - LE MONDE EST UN THEATRE ( * * * * )

Ce comédien arrive par le public, occupe l'espace, le vide qui n'est pas encore scène, et crée, là, devant nous, le théâtre. Il passe d'un univers à l'autre, avec une dextérité sublime, sa voix laisse voir selon le propos un enfant poète, un rappeur baudelairien, un gentil personnage, une oeuvre d'art que le temps ne laisse pas indemne. Les tableaux sont ponctués de musique, pour que nous puissions reprendre notre souffle tant le récit est prenant. Il joue de l'espace, le comble, en danseur, chanteur, interprète de multiples mythes de la poésie, nous faisant rire et aimer toujours plus le spectacle vivant.

Aidé à la mise en scène par le très talentueux Guillaume Meurice, présent à la radio et sur les scènes de France depuis quelques années, ce jeune talent n'est pas près de se faire oublier.

Christophe Carotenuto alias Stan, est un artiste complet qui s'émancipe sur scène de façon grandiose, toujours attentif et attentionné, il partage avec le public ses connaissance et son art, il est généreux et cela fait véritablement plaisir à voir. Bien plus qu'un seul en scène, il compose pour nous un palette infinie de culture, qui en ces temps difficile, rayonne sur la scène et nous touche au plus profond de notre être. Pierrick LECOMTE

Coup de coeur ! Le Mensuel

 

Ses apparitions au cinéma, ses missions d’assistant à la mise en scène théâtrale à Paris et ses rôles au théâtre n’auront pas su détourner Stan de son projet scénique individuel. Bien au contraire, comme si son imagination n’était pas suffisamment prolifique, le jeune prodige a puisé au coeur de toutes ces expériences pour enrichir la qualité d’un jeu frôlant déjà la perfection. En amoureux des mots et en parfait observateur du genre humain, il vous surprendra au point de vous embarquer dans un univers à la fois singulier et très proche de la réalité. En donnant vie par exemple, de la façon la plus inattendue qui soit, à une simple chaussure, il semble poser, sans en avoir l’air, une question existentielle sur le sens de la folie mais aussi sur la profonde solitude qui peut entraîner un être humain à s’inventer un compagnon... Un univers difficile à décrire mais inoubliable une fois que vous y aurez goûté...  - Morgane Las Dit Peisson